Focus sur Totalisation & Perspectives

Cet article est assez exceptionnel puisque nous vous proposons un « Focus sur: » avec Arnaud HAYAERT, directeur de l’Institut de Sophrologie de Rennes.
C’est avec sincérité et bienveillance qu’Arnaud a accepté de répondre à ces quelques questions. Il nous partage sa vision humaniste, toujours dans le souci et l’interêt de proposer le meilleur afin d’offrir un centre de formation de qualité pour tous les anciens, présents et futurs élèves de l’Institut de Sophrologie de Rennes.

Merci Arnaud pour cet échange, nous te souhaitons une très bonne intervention du 7 au 10 Janvier 2019 pour « Totalisation & Perspectives des relaxations dynamiques«  à l’Institut de Sophrologie de Rennes.

Renseignements et inscriptions

Totalisation & perspectives RD1-2-3-4 - ISR

Sans plus tarder et sans autres formes de procès, découvrons ce « Focus sur :  » Totalisation & Perspectives des relaxations dynamiques » avec Arnaud.

Bonne lecture 😉

Bonjour Arnaud, comment vas-tu ? Les fêtes de fin d’année approchent, as-tu des évènements personnels et professionnels de prévu en cette fin d’année ?

Arnaud HAYAERT : Bonjour, je vais bien, merci ! L’année 2018 touche en effet bientôt à sa fin et a été bien remplie. Je commence à trouver un peu plus de temps pour créer des partenariats pour l’ISR ; nous allons accompagner l’Orchestre Symphonique de Bretagne (OSB) cette saison avec un plaisir non dissimulé. Il y a encore de belles choses à faire et à organiser pour faire connaitre la sophrologie dans tellement de domaines. J’interviens le 30 novembre dans le cadre de l’assemblée générale de l’Appel 29 pour parler des bienfaits de la Sophrologie dans le monde éducatif. L’Apel du Finistère accompagne et soutient les 250 associations de parents d’élèves de l’Enseignement Libre et les chefs d’établissementdans leurs missions. C’est important de communiquer sur l’impact de la sophrologie sur le monde de demain : les enfants !

Quel est le parcours (scolaire ou non scolaire) que tu as emprunté pour devenir Sophrologue et en plus d’être Directeur de l’ISR?

A : J’ai découvert la sophrologie en 2001. Tout d’abord en tant que patient puis j’ai décidé de changer de métier pour devenir sophrologue et ouvrir mon cabinet. J’ai une formation caycédienne complète depuis 2006. J’ai eu la responsabilité de former les sophrologues professionnels très tôt et l’année dernière, quasiment jour pour jour, on m’a proposé de reprendre la direction de l’institut. J’ai donc quitté ma région et mon cabinet par passion, pour enseigner et transmettre la sophrologie en Bretagne.

Es-tu uniquement Sophrologue ou as-tu une ou plusieurs autres activités ? Est-elle ou sont-elles complémentaires ?

A : En 2008, je recevais en consultation de plus en plus de patientes fibromyalgiques. Face à cette pathologie, le corps médical conseille très souvent de pratiquer des séances de sophrologie pour apprendre au patient à mieux vivre son corps et mieux appréhender les douleurs; en tous cas, les percevoir différemment. Afin d’optimiser la prise en charge du patient fibromyalgique,  j’ai décidé de me former en auriculoréflexologie (auriculothérapie pour le corps médical). Cette technique permet en effet souvent de soulager, de « faire taire » plus rapidement certaines tensions et douleurs. La combinaison complémentaire auriculo / sophro permet un travail plus rapide et efficace avec le patient. Cette technique réflexe a d’autres applications, comme le sevrage tabagique et les problèmes de sommeil. En 2011, ma rencontre avec l’EFT (Emotional Freedom Techniques), techniques de libération émotionnelle, a permis une prise en charge du patient encore plus complète. Cette « méthode d’urgence » apporte des réponses positives plus rapides. Son créateur, Gary Craig, affirme que maladies, émotions négatives, et perturbations du système énergétique corporel sont étroitement liées. C’est une méthode simple à apprendre et à pratiquer soi-même seul(e), accompagné(e) ou en groupe. Le but de ces méthodes complémentaires, pour moi, va dans un seul sens : redonner la place de tous les possibles pour la consultation en sophrologie.

Quels sont les points positifs mais également négatifs de ton métier, de sophrologue, formateur et de Directeur de l’ISR ?

A : Etre sophrologue est pour moi le plus beau métier ! Sans être philosophe, je citerai Confucius : «Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour dans ta vie». Etre directeur d’organisme de formation, l’Institut de Sophrologie de Rennes, me met en contact avec tellement de personnes, patients, élèves, collègues sophrologues, responsables d’entreprise, chefs d’établissement, professionnels de santé et tellement d’autres rencontres toutes plus riches les unes que les autres, c’est une activité que j’adore : créer du lien !

Le négatif ??… je le déplace (rires). Comme dans toute passion il y a l’aspect énergivore et chronophage, je m’adapte assez bien mais j’avoue que je vais profiter des vacances de Noël pour me reposer en famille !

Travailles-tu plutôt seul(e) ou en équipe ?

A : L’Humain n’est pas fait pour vivre seul. Depuis que je suis en libéral, je travaille entouré de collègues et ami(e)s, dans la bienveillance et le professionnalisme, les valeurs en commun qui nous animent. Depuis des années, je forme les sophrologues et le proverbe suivant est gravé en lettres d’or dans mon quotidien : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Quels sont les projets auxquels tu as contribué ?

A : Il y a bon nombre de projets auxquels j’ai contribué dans le monde de la sophrologie depuis 2006. J’aime particulièrement participer au développement des cabinets pluridisciplinaires en France. Les conférences que j’ai pu également donner dans différents pays ont contribué à la valorisation et la diffusion de la sophrologie. On observe dans notre milieu, un manque spécifique professionnel et en même temps une demande de cadre, je veux parler de la supervision. En intervenant dans diverses écoles de sophrologie en France et en Europe, j’ai pu « auditer » les besoins de nombreux élèves en formation. Il en ressort un besoin cruel de suivi en post-formation. J’ai décidé d’en faire la plus-value de l’ISR dès mon arrivée en janvier 2018 : accompagner les sophrologues qui sortent à peine de formation et les sophrologues formés et installés. La formation continue et la supervision sont des domaines présents dans toutes les disciplines qui interagissent avec l’Humain ; la sophrologie ne doit pas être une exception !

Quelles sont les qualités personnelles requises pour exercer ton métier de Sophrologue, formateur et de Directeur ?

A : La passion de l’Humain guide beaucoup de mes actes et décisions. Je reste persuadé que l’être est perfectible dans une certaine mesure et que l’intention est source de tout changement interne et profond. Le pire est de ne rien faire, tout acte remonté à la conscience fait bouger le Monde.

De quoi es-tu le plus fier par rapport à ton métier ?

A : Aujourd’hui je peux dire que je suis fier de la capacité de résilience activée chez les patients rencontrés en consultation et aussi les progrès réalisés par tous mes élèves ; je dis souvent « C’est beau, un Humain qui grandit ! »

Quelles sont les sources d’informations à utiliser pour en savoir plus sur ton ou tes activités ?

A : Vous pouvez me suivre bien évidemment sur les réseaux sociaux classiques :

Facebook Arnaud HAYAERT

Facebook Institut de Sophrologie de Rennes

Toutes les informations concernant l’actualité de l’ISR sont sur le site internet www.sophrologie-formations.com

As-tu une actualité du moment à nous partager ?

A : Oui, l’actualité de l’ISR est toujours bien fournie ! Nous travaillons depuis janvier 2018 sur les Universités d’été 2019 de la FEPS. Nous attendons 120 personnes dans la belle ville de St Malo du 8 au 11 juillet 2019. Il y aura de belles choses à vivre tous ensemble, nous essayons de faire de cet événement, un temps particulier pour que chacun puisse partager des moments forts autour du thème « Sophrologie & Communication ». Les inscriptions sont déjà lancées, il y a beaucoup de demandes car la Bretagne attire beaucoup de monde !

Il y a enfin, plus proche dans le temps, une surprise à l’ISR : l’Arbre de Noël ISR, le samedi 22 décembre 2018, de 10h30 à 13h00 à Messac. C’est un moment à partager en famille, dans la famille des sophrologues mais également avec les familles de chacun ! Un échange de cadeaux est prévu, ce sera un plaisir de se rencontrer d’une autre manière encore (comme si c’était la première fois…), l’occasion de faire la rencontre hors cadre d’un stage avec les formateurs, les sophrologues diplômés et/ou installés, les élèves en formation, peut-être même leurs enfants ; un moment unique dans la magie de Noël avec ses valeurs de partage ! Une communication à ce sujet sera bientôt en ligne sur le site de l’Institut.

Retrouvez Arnaud HAYAERT sur le site de l’Institut de Sophrologie de Rennes www.sophrologie-formations.com.

Vous êtes Sophrologue diplômé de l’ISR, vous pouvez vous inscrire dans l’annuaire des Sophrologues de l’ISR

Egalement, suivez nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram 😉

Loading...

Prochaines rentrées

Promotion 67

démarre lundi 21 janvier 2019 (inscriptions ouvertes)

Promotion 68

démarre jeudi 24 janvier 2019 (Inscriptions ouvertes)

Demandez votre dossier d’inscription ou une documentation

(Vous y trouverez le programme détaillé du cycle fondamental et cycle supérieur)

Inscription
2018-11-29T11:31:07+00:0029 novembre 2018|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.