Par Arnaud HAYAERT

Arnaud HAYAERT - Directeur ISR/ISPL

Ces derniers temps, nous avons abordé avec vous le thème de la reconversion professionnelle. Aujourd’hui, dans cette continuité, l’actualité nous invite à parler du milieu infirmier.

Selon une enquête menée par l’Ordre national infirmier et publiée le 11/10/20 dans Le Parisien, 37% des 60 000 personnes interrogées déclarent que la crise du Covid-19 leur a donné l’envie de changer de métier et 43% ne savent pas s’ils seront toujours infirmiers dans 5 ans. Ils veulent raccrocher leur blouse blanche ; près de 40% d’infirmiers ont envie de changer de métier ! « Ce chiffre est important, voilà pourquoi on lance l’alerte », souligne le président de l’Ordre, Patrick Chamboredon, dans le quotidien. « On observe un mal-être croissant en à peine six mois. »

Si 33% des infirmiers interrogés estiment qu’ils étaient en épuisement professionnel avant la crise du coronavirus, ils sont aujourd’hui 57% à se considérer en burn-out, précisent les médias. Plus de la moitié (57%) des infirmiers salariés estiment ne pas disposer du temps nécessaire pour prendre en charge les patients. (source www.francetvinfo.fr)

La formation en Sophrologie ISR-ISPL entre dans le cadre d’une reconversion professionnelle, certes, mais aussi en tant qu’enrichissement de la prise en charge du patient. Le personnel soignant, en formation dans notre Institut, se sert en effet de la sophrologie comme plus-value professionnelle, comme une compétence supplémentaire et complémentaire à leur pratique quotidienne.

C’est une formation gagnant-gagnant car les bénéfices d’un tel outil ne concernent pas uniquement le patient mais aussi le praticien dans une nouvelle approche de son métier !

Voici le témoignage de Laurence, infirmière formée ISR-ISPL :

Ma formation ISR m’a beaucoup apporté en tant qu’infirmière. En effet, je gère mieux mes émotions et mon stress au travail. Je prends davantage de recul face à certaines situations. Ma gestion des priorités est plus simple !

Lors de mes entretiens avec les patients, mon écoute a changé. Je parle plus facilement avec eux de leurs ressentis et de leurs émotions. Le silence ne me fait plus peur dans la relation.

Cette formation m’a permis d’apporter aux patients de nouvelles notions telles que la respiration qui permet d’apporter une pause dans le quotidien, un temps pour soi. Avec la sophrologie, j’aide les personnes à prendre conscience de leur corps, à le sentir vivant.

J’ai l’impression d’avoir une relation plus simple avec eux. Plus à l’écoute d’eux-mêmes, ils se confient davantage.

 

La sophrologie, plus qu’un métier, une passion pour l’Humain !

Arnaud HAYAERT

Retrouvez Arnaud HAYAERT sur Facebook et LinkedIn

Demandez une documentation ISR et ISPL

(Vous y trouverez toutes les informations pour votre prochaine rentrée)

Demander