MERCI !

La période que nous sommes toutes et tous amenés à traverser ces derniers temps est inédite, nous n’arrêtons pas de le lire, de le vivre surtout ! A tout âge, la période est vécue ou subie différemment mais nous observons tous un point commun : la vie au dehors continue avec ou sans nous !

C’est précisément pour cela que je prends la plume (ou le clavier) aujourd’hui. Oui, la vie continue ! Celles et ceux qui ont un balcon, s’y rendent tous les soirs, 20h00, pour applaudir celles et ceux qui permettent cette continuité. Un mot unique et fort : MERCI !

Qui ne pense pas à ce mot de gratitude, sincèrement, en pensant à toutes les personnes qui se lèvent chaque jour depuis le début du confinement pour aller au travail et assurer leurs fonctions ! Evidemment que ce MERCI est important et vital pour nous tous, il faut reconnaitre les choses. Toutes ces personnes qui assurent leur travail quotidien qui a pris soudain une autre valeur aux yeux de tous ! Ils assurent le bon fonctionnement des choses invisibles en « temps normal » et là, subitement les choses apparaissent sous un autre jour ; il y a un autre goût des choses simples, quotidiennes et évidentes, et pourtant…

L’« adaptabilité », un mot bien connu en sophrologie, est devenu subitement le maître mot de la situation inédite et grave. J’ai une pensée toute particulière pour nos sophrologues mais aussi nos stagiaires, confinés ou non, qui continuent leur activité dans des domaines aussi variés que la santé bien évidemment, l’entreprise (pas toujours en télétravail), l’éducation (à distance), le domaine social et l’emploi et même dans le sport. Ils s’adaptent tous au quotidien, continuent leur activité professionnelle et proposent des outils simples, adaptés en sophrologie pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs collègues, leurs enfants, leurs proches, leurs patients. Ils font ce qu’ils peuvent mais ils donnent sans compter et à eux aussi, je souhaite dire MERCI !

L’outil sophrologique fait ses preuves en apportant un soutien simple mais profond et important dans tous ces domaines d’application. L’heure n’est pas au bilan, pas encore, mais j’entends déjà et lis chaque jour l’importance de l’entrainement sophrologique et sa régularité. La (re)connexion au corps, par des exercices simples et accessibles, est un soutien important dans cette période difficile. Sentir son corps, se brancher sur des sensations réelles et palpables, permettent d’apaiser quelque peu le mental abreuvé de médias anxiogènes. Je le dis chaque jour : restons à l’intérieur, dans tous les sens ! Les sensations internes sont précisément cette réalité qu’il manque au quotidien pour apaiser nos tensions.

Mais tous les héros ne font pas de la sophro ! Chacun aura sa méthode, ses petits ou grands trucs pour surmonter la peur et avancer, car la vie continue.

Oui, pour que la vie continue dehors, sans Nous, certaines personnes prennent des risques pour Nous ! Ce petit mot de MERCI est donc bien peu de choses mais je ne pense pas qu’à nos héros officiels, applaudis le soir. Il y en a d’autres, complètement oubliés…

Pour parler de ces personnes formidables, je suis obligé auparavant de vous raconter le déroulement de la remise des diplômes dans notre institut qui a lieu chaque année. Cette journée de novembre est très attendue pendant les deux années de formation par tous nos stagiaires. Ce jour-là, c’est un rendez-vous formidable de retrouvailles par promotion ; les élèves deviennent, à la fin du jour, Sophrologue. Evidemment ils ont chacun(e) leur progression et deviennent, un peu plus chaque jour, Sophrologue. Ce jour est important pour eux car la remise des diplômes vient concrétiser deux années de formation, de découvertes, de progrès, d’efforts mais aussi de sacrifices parfois. C’est la raison pour laquelle j’invite la famille et les proches du stagiaire fraichement diplômé Sophrologue. J’aime les rencontrer, faire leur connaissance et leur dire aussi que cette journée est aussi un aboutissement pour eux. Alors je les remercie sincèrement et non sans émotion pour leur dire à quel point ils ont été importants aussi dans le parcours de leur proche Diplômé et honoré ce jour. Les conjoints, les enfants, les parents sont souvent émus et touchés de cet hommage inattendu et cependant sincère.  Leur rôle a été tellement important par leur présence, leur patience, leur soutien, leur Amour…

C’est de ces héros-là dont j’ai envie de vous parler : tous les proches des héros « officiels » ; vous savez, les héros de l’ombre. Je pense aux conjoints du personnel médical et autres professions, aux enfants, aux parents qui soutiennent leur proche qui part « au front ». Ces personnes qui ne disent rien ou n’osent exprimer leur peur et pourtant… elle existe, en silence, en profondeur. Les fameux « supporters » du héros connu et reconnu. Le verbe « supporter » n’a d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom que dans cette situation sordide. J’admire celles et ceux qui apportent et donnent un Amour inconditionnel et leur soutien indéfectible dans l’ombre, sans être applaudis eux. Aucune reconnaissance officielle, aucune médaille ne leur sera remise, aucun diplôme pour eux ! Alors je veux dire MERCI à toutes ces personnes qui trouvent peut-être cela normal et pourtant d’une importance si grande. Leur modestie et humilité simple de chaque jour les honore, ils sont les renforts invisibles et la force de vie des personnes que l’on applaudit (à juste titre aussi) tous les soirs. Je souhaite donc leur adresser un sincère remerciement et une pensée toute particulière pleine d’émotion, car nous sommes toujours le proche de quelqu’un, MERCI !

Arnaud HAYAERT, Directeur de l’institut de sophrologie de Rennes et de l’institut de sophrologie des Pays de la Loire.

Toute l’équipe.

Demandez une documentation ISR et ISPL

(Vous y trouverez toutes les informations pour votre prochaine rentrée)

Demander